Comment expliquer l’engouement pour le Prêt participatif ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Une des alternatives au prêt bancaire serait le Prêt ou Financement participatif que nos amis britanniques appellent Crowdfunding (financement par la foule),

Mais quel est réellement ce nouvel outil financier qui semble avoir le vent en poupe ?

Les quelques chiffres qui suivent vous permettront d’apprécier le « phénomène » du prêt participatif :

. 66,4 millions d’euros collectés via les plateformes de crowdfunding au 1er semestre 2014, soit deux fois plus qu’en 2013 sur la même période.

. 47 % des français se disent disposés à prêter ou investir de l’argent sur une plateforme de prêts rémunérés.

-53 % seraient prêt à soutenir « surtout » une entreprise de proximité

En France depuis octobre 2014, la réglementation financière autorise les particuliers à prêter de l’argent aux entreprises.

Le crowdfunding a d’abord été initié dans le but de soutenir des projets à vocation sociale, des associations, des projets culturels et artistiques.

Dans tous les cas, les particuliers ne peuvent pas prêter plus de 1 000 € à une même entreprise. Mais plusieurs particuliers peuvent tout à fait s’associer pour prêter plusieurs dizaine ou centaines de milliers d’euros à une seule entreprise.

Enfin l’entreprise, donc l’emprunteur ne peut pas emprunter plus d’un million d’euros auprès de particuliers.

Pour la plupart, les particuliers qui prêtent de l’argent via le prêt participatif n’ont pas que des motivations financières. Il s’agit aussi d’un investissement citoyen et ils auront à cœur d’aider des entreprises qui correspondent à leurs valeurs.

Les projets peuvent être financés sous 3 formes différentes :

Le don, avec ou sans contreparties (cadeaux, articles vendus en pré-vente, goodies, etc.).

La prise de participation au capital : le particulier financeur touche des dividendes ou une plus-value  la cession des titres. On parle le plus souvent d’”equity-crowdfunding”, “crowdinvesting” ou encore “crowdequity”

Le prêt ou crowdlending. Une forme particulière de crowdfunding qui permet aux particuliers d’obtenir une rémunération sous la forme d’intérêts en prêtant aux entreprises ou associations.

Pour chaque mode de financement des plateformes sont apparues pour mettre en relation prêteurs et emprunteurs. Certaines sont spécialisées par thème : projets de développement durable, artistiques, à vocation sociale ou régionaux.

Quel taux et combien ça coûte ?

Le taux d’intérêt versé aux particuliers par les entreprises varie en théorie entre 1 % et 10 %. La moyenne constatée oscille entre 6 et 9 %. C’est donc plus rémunérateur qu’un placement classique, mais le niveau de la rémunération intègre une prime de risque.

Généralement, ce sont les particuliers qui proposent un taux d’intérêt, pour chaque financement. L’entreprise est libre d’accepter ou de refuser.

Lorsque le total des fonds proposé par les particuliers dépasse le montant de l’emprunt demandé par l’entreprise, la plate-forme sélectionnera les prêteurs ayant proposé le taux d’intérêt le plus faible. Si le montant n’est pas atteint l’opération est annulée, sans frais, sans le moindre coût.

Ainsi plus les particuliers seront nombreux à prêter à une entreprise, plus le taux d’intérêt de son emprunt sera faible.

Pour baisser le coût du Crowdfunding, une entreprise ou un porteur de projet aura intérêt à présenter le maximum d’informations rassurantes :

-        La qualité de la présentation du projet à financer et de la société qui emprunte est de première importance.

-        Le C.V, l’histoire, le vécu du dirigeant joue un rôle certain

-        Le chiffre d’affaires réalisé actuellement et la rentabilité éventuelle de l’entreprise, le développement engendré par le financement sollicité, les prévisions…

La plateforme de prêt participatif, facture à l’entreprise emprunteuse, en général entre 3 et 5 % des fonds empruntés.

Mais quels sont les financements possibles ?

A quelle plate-forme faire appel ?

Comment présenter son dossier pour qu’il remporte un réel succès ?

Ce n’est pas parce que le Prêt participatif est une alternative au prêt bancaire, que pour autant, cela voudrait dire que les particuliers - financeurs sont moins regardants que les banques ! Il faut retenir que c’est leurs économies, leur épargne qu’ils confient.

C’est pourquoi, le futur entrepreneur « usager » de plate-forme de financement devra s’entourer d’experts, comme le Cabinet SYLDY Consulting, pour l’aider dans la présentation de son dossier, ou il faut être exhaustif et convainquant, bien plus complexe que si vous remplissiez un dossier de demande de financement  classique.

Mais également pour aider le Chef d’Entreprise à défendre sa noble « cause » et à sélectionner le type de plate-forme adapté, il en existe en France plus de 80, certaines favorisent les prêts sur des délais court, pour des montants plus ou moins faibles, pour des opérations immobilières… Sans doute la meilleure stratégie du chef d’entreprise face au Crowdfunding est bien d’externaliser cette démarche, et de se consacrer pleinement à son métier.

Le Cabinet SYLDY Consulting propose aux chefs d’entreprises un premier rendez-vous personnalisé pour diagnostiquer leur projet d’emprunt et ainsi identifier les facteurs clés de son succès. C’est l’étude de faisabilité, elle est  gratuite, confidentielle et sans engagement.

Si nous en parlions ?

Chefs d’Entreprises, ne restez plus seuls !

Cabinet SYLDY Consulting : siège social 8 bis rue Gabriel VOISIN 51100 Reims

Agence Nord Pas de Calais 71, route de Harnes 62218 Loison  sous Lens

www.cabinet-syldy.f

r

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »